Plaque d’immatriculation noire, signification et réglementation

Plaque d’immatriculation noire, signification et réglementation

En France, vous verrez sur certains véhicules en circulation une plaque d’immatriculation de couleur noire. Eh bien, loin d’être une infraction ou une simple option, c’est bel et bien une réglementation pour certains types de véhicules. En réalité, certaines voitures sont autorisées à avoir une plaque d’immatriculation noire. Quels sont ces véhicules et que faut-il retenir à propos de la plaque d’immatriculation noire ? C’est ce que nous allons voir à travers cet article.

La plaque d’immatriculation noire : Qu’est-ce que c’est ?

La plaque d’immatriculation à inscription blanc sur fond noir est une catégorie de plaque réservée aux véhicules de collection. Pour équiper sa voiture d’une telle plaque, elle doit avoir plus de 30 ans et répondre à certains critères.

La plaque d’immatriculation noire : Qu’en dit la réglementation ?

En France, il existe plusieurs types de plaques d’immatriculation qui divergent notamment par leur couleur. C’est ainsi que nous avons les plaques à caractères blancs sur fond noir qui sont destinées aux voitures de collection. C’est l’article 3 de l’arrêté du 1er juillet 1996 traitant des plaques d’immatriculation qui précise les conditions à remplir pour obtenir une telle plaque. Avant qu’une voiture ne soit autorisée à circuler avec une plaque immatriculation noire, sa carte grise ou son certificat d’immatriculation doit nécessairement avoir la mention « Voiture de collection ».

La plaque d’immatriculation noire : Quels sont les avantages liés à son utilisation ?

Les voitures de collection qui sont dotées d’une plaque noire bénéficient de nombreux avantages. En voici quelques-uns :

  • En ces temps où certains véhicules sont interdits de circuler dans les centres-villes ainsi que dans les agglomérations à cause de la pollution grandissante, les voitures dotées de plaque d’immatriculation noire ne sont pas concernées. Elles peuvent donc circuler partout ;
  • Lorsque vous avez une voiture de collection possédant une plaque noire, vous ne ferez le contrôle technique que chaque 5 ans ;
  • En cas de sinistre, les autorités ne pourront pas immobiliser votre voiture lorsqu’elle a une plaque noire.

Quelles sont les sanctions lorsque vous circulez avec une fausse plaque d’immatriculation noire ?

S’il arrive qu’au cours d’un contrôle routier, les autorités se rendent compte qu’un automobiliste circule avec une fausse plaque d’immatriculation, celui-ci est en infraction et doit donc payer pour son acte une amende de 135 € au moins. Le conducteur devra payer cette amende à chaque fois que ladite voiture fait objet d’un contrôle routier.

Ainsi, en plus de payer son amende, l’automobiliste en tenu de changer la plaque d’immatriculation de la voiture. Mais, s’il est question d’une ancienne voiture dont l’immatriculation n’a pas été changée, il n’y a pas de problème. Ces genres de véhicules sont autorisés à disposer de plaques noires.

La plaque d’immatriculation noire se fait où et à quel prix ?

Pour vous procurer des plaques d’immatriculation noires, vous pouvez vous rendre sur des sites de vente spécialisés dans le domaine ou dans les magasins de vente d’accessoires Auto-Moto. Quid des prix, cela va généralement de 14 à 25 €.

Il serait quand même utile de préciser que pour l’achat de plaque, vous devez fournir le numéro d’immatriculation s’il s’agit d’une commande en ligne et le certificat d’immatriculation s’il est question d’un achat en magasin.

Aurelie