Comment fonctionne un boitier éthanol ?

Comment fonctionne un boitier éthanol ?

Encore appelé E85, les boitiers éthanol sont des dispositifs électroniques de plus en plus prisés par les automobilistes. Ils se positionnent généralement sous le capot au niveau du moteur. Avec ce dispositif, le moteur injecte la quantité de carburant idéale en fonction de la proportion d’éthanol disponible dans le réservoir. Pouvant être détaillé en trois points, découvrez ici le mode de fonctionnement du boitier d’éthanol.

L’ouverture des injecteurs

Pour bien fonctionner, le boitier d’éthanol doit être inséré entre le calculateur du véhicule et les injecteurs. Il garde les injecteurs ouverts pendant une durée importante afin que ceux-ci puissent envoyer plus de carburant. De ce fait, il faut intercaler un autre calculateur entre les injecteurs et le calculateur du véhicule : le boitier éthanol homologué. Il permet de réguler la quantité d’essence pour un véhicule classique qui consomme normalement une quantité importante de carburant.

Relier le boitier d’éthanol à une sonde

Le boitier éthanol a un rôle semblable à celui du foie pour le cœur au sein de l’organisme de l’être humain. En effet, lorsque le système central est enclenché, le calculateur émet l’information relative à la quantité de carburant nécessaire pour le bon fonctionnement de la voiture. Pour faire suite à l’insertion du boitier d’éthanol, ce dernier doit être connecté à une sonde positionnée à l’arrivée du carburant.

Cette démarche permet au boitier éthanol de savoir s’il doit retarder ou non la fermeture des injecteurs. En d’autres termes, le boitier se charge d’évaluer à travers une sonde le taux d’éthanol présent dans la solution. Au même moment, il aide le moteur à pomper le volume de carburant nécessaire. S’il n’existe pas de sonde de carburant relié au boitier, ce dernier ne saura pas s’il fonctionne à l’éthanol ou au sans-plomb.

La présence du boitier est donc indispensable pour connaitre le carburant utilisé afin d’augmenter ou non le temps d’ouverture des injecteurs. Dans le cas où il y a de l’éthanol, le boitier va prolonger la durée d’ouverture des injecteurs. Cela permet d’atteindre un dosage de 10/1 de l’éthanol (en réalité un peu plus puisqu’on ne tourne pas 100 % d’éthanol en France : E85%).

En outre, le calculateur du véhicule va adapter le dosage avec celui que lui renvoie la sonde. Il va donc être utile pour peaufiner les réglages au millimètre afin d’optimiser la consommation et de réduire les émissions de polluants. Tout ceci est utile bien que le boitier éthanol augmente le dosage en aval. Toutefois, lorsque le pourcentage d’éthanol est important comme dans le superéthanol, l’activité du véhicule va demander une quantité élevée de combustible.

Le calibrage

À la fin de l’opération, il faut procéder au calibrage pour permettre au boitier éthanol de mener à bien sa mission. Pour cela, il faut faire un plein d’E85 pour mieux régler le boitier. Ce dernier sera ensuite connecté à un ordinateur. Les réglages seront donc effectués en fonction des relevés réalisés par la sonde en se connectant au calculateur moteur via OBD. Pour cette phase de réglage, il faut d’abord utiliser du sans-plomb. Ensuite, il faut ajuster les temps d’injection pour obtenir les mêmes résultats que lorsqu’on tournait au sans-plomb.

 

Aurelie